jeudi 12 avril 2018

☆ Station : La Chute d'Al Robertson

"Cette mesure d'enfermement hors de la Trame est d'une efficacité redoutable, dit Ifor. Vous ne portez sur vous aucune trace de réalité virtuelle. Si je ne vous voyais pas assis en face de moi, je me dirais que vous n'existez pas."

Station : La chute est le premier roman d'Al Robertson. Il est paru chez Denoël dans la collection Lunes d'encre. Je me suis laissée tenter par ce thriller cyberpunk nouvelle génération, moi qui suis habituellement allergique au genre. Grand bien m'en a pris, ce fut un excellent moment de lecture.

Après sept ans de Guerre Logicielle entre les intelligences artificielles rebelles de la Totalité et l’humanité – dirigée par les dieux du Panthéon, des consortiums qui se manifestent très rarement à leurs adorateurs –, la Terre n’est plus qu’un gigantesque champ de ruines. La plupart des humains ayant échappé au conflit vivent à bord de Station, un immense complexe spatial.
Jack Forster a combattu les IA de la Totalité pour le compte du Panthéon, secondé par Hugo Fist, une marionnette virtuelle, un logiciel de combat ultra-sophistiqué installé en lui. Considéré comme un traître parce qu’il s’est rendu à la Totalité, Jack revient des confins du système solaire pour laver son honneur et trouver sur Station les réponses aux questions qui le taraudent depuis sept ans.
Mais le temps presse : le contrat de licence de Fist arrive bientôt à échéance ; au-delà, c’est la marionnette qui prendra le contrôle, effaçant irrémédiablement l’esprit de Jack, le condamnant au néant. 

Ambitieux et rondement mené, Station : La chute nous présente un monde futur dans lequel les IA sont devenues des êtres à part entière, voire pour certaines carrément des dieux. La Terre dévastée par une guerre entre IA, les humains ont trouvé refuge dans l'espace, sur Station. Afin d'embellir leur quotidien, ils vivent en permanence dans la réalité augmentée appelée la Trame. Quant aux défunts, ils reviennent sous forme virtuelle, composé des souvenirs de leur vie passée, subissant les caprices des vivants...

Jack, ancien comptable et héros déchu de la guerre contre la Totalité (une nation d'IA en réseau, sorte de méga-logiciel libre), est de retour sur Station avec son IA très personnelle (puisqu'implantée en lui !) une arme mortelle du nom d'Hugo Fist. La petite marionnette prendra bientôt possession du corps de Jack, quand son contrat de licence arrivera à échéance. L'esprit de Jack s'effacera alors au profit de Fist, qui endossera son corps. Un sacré compte à rebours que voilà, surtout avec Fist qui s'en amuse... Mais avant cela, ils ont une dernière énigme à résoudre : qui a tué Andrea, l'ancienne maîtresse de Jack ?

Le moins qu'on puisse dire est que ce roman foisonne d'idées ! A la fois thriller, réflexion sur notre société de consommation capitaliste, interrogation sur l'avenir des IA, questionnement sur ce qui fait notre humanité, contrôle des médias et des réseaux sociaux, Al Robertson n'a pas fait semblant, il a poussé tous les curseurs de notre société à l'extrême !

"[Quoi ! C'est la fin de la récré ?] s'exclama Fist. [Je voulais le voir marquer son but ! Ça devenait enfin un peu sympa.]
[Impossible. Leur allocation jeu est limitée dans le temps.]
[Hein ?]
[C'est la version pour enfants des licences du Panthéon. Ils ne peuvent pas faire une partie quand ça leur chante. Ils doivent louer l'utilisation des règles aux Jumeaux. Ça coûte cher. Une école comme celle-ci ne peut pas se permettre de dépenser beaucoup là-dedans.]
[Qu'est-ce qui les empêche de continuer à jouer quand même ?]
[Les amendes sont sévères. Vol de propriété intellectuelle.]"

Le lecteur est vite emporté par l'histoire de Jack et Fist, ce sale petit bonhomme qui fait partie des personnages qu'on adore détester. Une belle découverte, un récit intelligent qui ravira vos méninges et un plaisir de lecture bien présent. A lire !

Feuilleter le livre

Station : La chute
d'Al Robertson
Denoël - Lunes d'encre - Janvier 2018
480 pages
Traduit de l'anglais par Florence Dolisi
Papier : 23€ / Numérique : 15,99€
Titre original : Crashing Heaven - 2015

4 commentaires:

  1. Oui, c'est vraiment un roman qui m'a énormément plus. Je me suis régalée.
    Il y a quelques sorties tout aussi encourageante ce mois-ci, et j'espère avoir autant de bonheur qu'avec celui-ci

    RépondreSupprimer
  2. Ah je l'ai commandé pour la bib et je crois donc que je vais être le premier emprunteur ;) Merci pour ce retour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé d'où l'intérêt de bosser en bib hein :p

      Supprimer

Pages vues