jeudi 29 décembre 2016

La Stratégie des As de Damien Snyers

La Stratégie des As est un roman Fantasy/Steampunk de Damien Snyers publié chez ActuSF. Après ma lecture catastrophique de La Porte des ténèbres de Cooper, j'avais besoin de me plonger dans un court divertissement, et une fois n'est pas coutume, j'ai choisi un récit de Fantasy ! (Tout arrive.)

Pour vivre, certains choisissent la facilité. Un boulot peinard, un quotidien pépère. Humains, elfes, demis... Tous les mêmes. Mais très peu pour moi. Alors quand on m'a proposé ce contrat juteux, je n'avais aucune raison de refuser. Même si je me doutais que ce n'était pas qu'une simple pierre précieuse à dérober. Même si le montant de la récompense était plus que louche. Même si le bracelet qu'on m'a gentiment offert de force risque bien de m'éparpiller dans toute la ville. Comme un bleu, j'ai sauté à pieds joints dans le piège. L'amour du risque, je vous dis. Enfin... c'est pas tout ça, mais j'ai une vie à sauver. La mienne.

dimanche 25 décembre 2016

Un Chant de Noël - A Christmas Carol in Prose de Charles Dickens

Un Chant de Noël est un conte de Charles Dickens écrit en 1843. Il est disponible en version papier chez Librio pour 2€, ou gratuitement en version numérique libre de droits.

En tant qu'enfant des années 80, ma découverte de ce conte s'est faite à travers l'adaptation Disney que l'on connait sous le titre Le Noël de Mickey. Un dessin animé sorti en 1983 qui m'a marquée par sa magie.

Comme chaque année, Scrooge, vieil avare solitaire, se prépare à passer le réveillon de Noël chez lui. C'est le moment que choisissent trois fantômes pour venir le hanter et tenter de lui faire comprendre combien il est vain d'être égoïste. 

Il existe de multiples adaptations de ce conte moral et social. Mais revenir aux sources m'a paru intéressant. J'avais déjà par le passé tenté de lire ce texte, sans succès, la faute peut-être à une traduction de 1857 forcément datée. Aujourd'hui je trouve que cela fait le charme de ce fameux Christmas Carol in Prose: Being a Ghost Story of Christmas qui doit être remis dans son contexte du XIXè siècle.

dimanche 18 décembre 2016

Trêve des confiseurs : deux semaines de repos, environ !

Les Fêtes approchent et avec elles, les vacances, la famille, les repas, les cadeaux... et la glande lecture ! 

Donc le Papillon dans la Lune se met en sommeil pour à peu près deux semaines, avec un petit article pour Noël, sur un classique de la littérature de cette fête, et évidemment on se retrouve début janvier pour de nouvelles aventures !

JOYEUX NOEL
MES PETITS LICORNOSAURES
ENJOY !

jeudi 15 décembre 2016

↓ La Porte des ténèbres, La Terre des damnés tome 1 de Glenn Cooper

La Porte des ténèbres est le premier tome de la trilogie La Terre des damnés de Glenn Cooper, publié chez Le Cherche-Midi. Et c'est pas terrible.

2015. John Camp, ancien militaire, est responsable de la sécurité de l’accélérateur de particules anglo-américain situé sous l’autoroute M25 de Londres. Il vient d’entamer une liaison avec Emily Loughty, la brillante scientifique écossaise qui dirige les recherches. Mais, lors d’un essai dans le laboratoire, les choses tournent mal et Emily disparaît, laissant sa place à un homme mystérieux. Bien vite identifié, il se révèle être un tueur en série anglais condamné et exécuté… en 1949.
Pour savoir ce qui est arrivé à Emily, John décide de renouveler l’expérience en s’offrant lui-même comme cobaye. Mauvaise surprise ! Le voici tombé dans un monde jumeau du nôtre mais… uniquement peuplé de criminels, de tous les morts ayant commis les pires atrocités au cours de leur vie sur Terre ! Dès lors, ce qu’il va découvrir dépasse tout ce qu’on peut imaginer.

mardi 13 décembre 2016

Coliopod : un nouveau podcast de l'imaginaire !

Avec le temps, j'aime de plus en plus qu'on me raconte des histoires. Le plus simple dans ce cas, c'est d'opter pour le livre audio !

Je crois que pour moi ça a commencé avec l'aventure MP3 des Chroniques des Ombres de Pierre Bordage (malheureusement interrompue un peu vite, je crois qu'il était trop en avance sur son temps) puis évidemment est venu l'excellent Utopod de Lucas Moreno et Marc Tiefenauer, un podcast de l'imaginaire gratuit et proposant des nouvelles SFFF de grande qualité, qui a cessé après plusieurs années de bons et loyaux services, et presqu'une cinquantaine de nouvelles enregistrées. (Le site n'est plus accessible, dommage :( )

Neil Jomunsi a lancé il y a quelques mois le podcast Gobbledygook, une histoire lovecraftienne avec un nouvel épisode un jeudi sur deux que je suis avec un grand plaisir.

Aujourd'hui, Cédric Jeanneret a eu envie de produire un nouveau podcast de l'imaginaire avec des nouvelles d’auteurs francophones et des nouvelles traduites, inédites ou non, pour tous les orphelins d'Utopod et pour tous ceux qui comme lui adorent qu'on leur raconte des histoires : Coliopod est né !

La première nouvelle est disponible : c'est Trois contes de la rivière et du ciel de Vandana Singh, tirée de l'excellent recueil Infinités paru chez Denoël Lunes d'encre en mai 2016. Un  nouveau texte sera disponible le 15 de chaque mois.

Alors surtout n'hésitez pas à tester, partager, contribuer !


dimanche 11 décembre 2016

Mars : Planète rouge de Giles Sparrow

Mars : Planète rouge de Giles Sparrow est un livre documentaire publié chez Delachaux et Niestlé. Entre belles photos et vulgarisation autour de Mars, toutes les bases sont là pour se familiariser avec la planète rouge.

Illustré de photographies obtenues par satellites, une présentation des découvertes concernant la planète Mars qui évoque aussi les éventuelles preuves d'une vie microbienne et les scénarios pour la rendre habitable ou pour effectuer de futures missions martiennes.

Ouvrir un ouvrage documentaire sur Mars, c'est se replonger dans la littérature SF en sachant qu'on regarde de vraies photos et qu'on se penche sur des faits. C'est connaître à la fois la nostalgie de l'âge d'or de la SF (Ah les Chroniques martiennes de Bradbury !) et penser au futur de l'exploration spatiale !

vendredi 9 décembre 2016

♥ Les Ravagé(e)s de Louise Mey

"Une peur qu'elles connaissaient bien, intimement, une peur qui les accompagnait depuis le plus jeune âge, depuis le premier "fais attention aux inconnus", depuis la première main anonyme qui avait palpé et détaillé leur corps sans autorisation dans un métro bondé, depuis le premier regard graveleux d'un oncle éloigné dans une réunion de famille. Cette peur avalée, ravalée, et sans cesse déglutie avec un soulagement en demi-teinte quand elles passaient enfin la porte de chez elles."

Les Ravagé(e)s de Louise Mey est un thriller féministe paru chez Fleuve Éditions dans la collection Fleuve Noir. Un roman qui se dévore et vaut par son contexte, par les réflexions qu'il déclenche et par ses personnages, bien plus que beaucoup de longs discours.

Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l’espace et on a qu’une envie, ici et maintenant : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s’agit d’être pragmatique : mettre un pied devant l’autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Ne pas tomber. 
Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans l’urine et la poussière, Andréa a mal.
Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L’ambiance est à l’anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir. Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques. Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

mardi 6 décembre 2016

Gotland de Nicolas Fructus et Thomas Day

Gotland de Nicolas Fructus (et Thomas Day pour un des trois textes) est la première publication de la nouvelle collection du Bélial' : Wotan, une collection "dédiée aux illustrés, BD, livres-mondes et projets éditoriaux non-euclidiens". 

Gotland est un beau livre proposant trois nouvelles autour de l'univers de Lovecraft (donc, une de Day, et deux de Fructus), toutes illustrées par Nicolas Fructus de façons différentes. Un superbe objet, parfait pour un cadeau de Noël à un adepte de l'indicible.

Il y a les terres de Gotland qui, par-delà les brumes d'un Haut Moyen Âge païen, recèlent un secret sans âge. Il y a la faille Maréchal, dans l'exultation d'un XIXe siècle conquérant, l'étrange Mémoire des mondes troubles et les portes qui s'y trouvent. Il y a enfin Forbach et son manoir Wallenberg, à l'orée du XXIe siècle, le mystère d'un homme, son passé, et ce qui se tapit dans la propriété familiale. Il y a le secret, le mystère, l'abîme, la révélation et ses terreurs. Trois lieux. Trois époques. Trois récits.

Comme dit dans le résumé éditeur, trois lieux et trois époques pour ces textes inspirés directement de Lovecraft. Chaque nouvelle est illustrée par Nicolas Fructus et c'est beau (enfin si on aime les tentacules forcément !)

vendredi 2 décembre 2016

Water knife de Paolo Bacigalupi

"L'eau coule toujours vers l'argent."

Water knife est un thriller d'anticipation climatique de Paolo Bacigalupi, publié chez Le Diable Vauvert. L'auteur, très concerné par l'avenir de la planète, y aborde une thématique qui fera de plus en plus parler d'elle dans les prochaines décennies (ou même années) : les conflits autour de l'or bleu.

Dans un futur proche, la guerre de l'eau fait rage autour du fleuve Colorado. Détective, assassin et espion, Angel Velasquez protège les intérêts de la Southern Nevada Water Authority. Pour cela, il coupe l'eau ou assassine les personnes indésirables. Envoyé à Phoenix, il y rencontre Lucy Monroe, une journaliste endurcie, et Maria Villarosa, une migrante texane rêvant de fuir vers le nord. 

Voici un roman que j'attendais avec impatience : le dernier Bacigalupi. Après avoir lu La Fille-Flûte et autres fragments de futurs brisés et Ferrailleur des mers, j'ai pu me rendre compte que ce qui tient à cœur à cet auteur, c'est l'écologie et l'avenir de la planète (et donc de l'humanité), un peu comme Jean-Marc Ligny. Water knife reste donc dans la ligne éditoriale (adulte) de Bacigalupi. Attention, c'est un thriller violent.

mardi 15 novembre 2016

L'Inclinaison de Christopher Priest

"Quand on voyage, on emporte ses espoirs avec soi, ses préjugés, sa propre vision de la normalité. On voit ce que l'on voit à travers des yeux formatés chez soi."

L'Inclinaison est un roman de Christopher Priest publié chez Denoël dans la collection Lunes d'encre. Il fait partie des récits se passant dans L'Archipel du rêve. Distorsion temporelle, descente aux enfers et voyages plein de langueur sont au rendez-vous dans cet étrange mélange entre dystopie et récit de voyage.

Compositeur de musique renommé, Alesandro Sussken est né dans un pays en guerre, clos, dirigé par une impitoyable junte militaire. Parti au front, son frère Jacj n’est jamais revenu. Un jour, on propose à Alesandro une tournée de neuf semaines dans certaines îles de l'Archipel du Rêve, dont la volcanique Temmil, sur laquelle vit And Ante, un guitariste de rock qu’Alesandro considère comme un plagiaire éhonté.
Cette tournée, aux distorsions temporelles incompréhensibles, va changer la vie d’Alesandro d’une façon inattendue. Il va tout perdre : sa femme, ses parents, sa liberté. Pour comprendre sa descente aux enfers, il n’aura pas d’autre solution que de retourner dans cet Archipel du Rêve, aussi séduisant que dangereux…
 

mercredi 9 novembre 2016

☆ Le Problème à trois corps de Liu Cixin

Le Problème à trois corps de Liu Cixin est le premier tome d'une trilogie de (Hard mais ça va) SF chinoise, publié chez Actes Sud dans la collection Exofictions. Il a reçu le prix Hugo du meilleur roman en 2015 et sera adapté au cinéma (il est en post-production, mais il y a du retard !) 

Comme mes amis blogueurs l'ont fait avant moi, je vous déconseille fortement de lire la 4è de couverture, afin d'éviter un spoil majeur de l’œuvre, car c'est un aperçu de la trilogie qui balance des infos sur le dernier tiers du roman.

Nope pas de 4è de couv', n'insistez pas !

Non.

Non !

Admirez plutôt la superbe couverture de YooZoo Pictures.

mardi 8 novembre 2016

Le mardi c'est permis : Enjoy the silence

Reinterpreted.

J'aime rarement ce qu'on appelle les "remix" de chansons cultes, mais je me rappelle à quel point j'ai tout de suite aimé celui-ci. 

mercredi 2 novembre 2016

Un dimanche aux #Utopiales2016

J'ai passé le dimanche 30 octobre sur le festival des Utopiales. Sachez que plus de 82 000 personnes ont profité du festival cette année, soit une hausse de fréquentation de 26% (Va falloir pousser les murs et mettre plus de chaises l'année prochaine !)

1. Je n'avais pas choisi le dimanche par hasard : c'était le jour de la remise du Prix Planète SF des blogueurs !

2. Je m'étais préparée : liste d'achats, programme de conférences/rencontres, crottes de licorne dans le sac...

Partie à 7h40, arrivée vers 9h45, garée dans le parking de la Cité des congrès (c'est cher mais c'est tellement pratique), j'ai retrouvé ma Choupinette (qui m'attendait bien sûr impatiemment) et Lorhkan dans le hall. 

Après un détour dans la salle de presse où j'ai fait la connaissance d'Anudar et croisé d'autres blogopotes (que je n'énumérerai pas de peur d'oublier quelqu'un - je vous aime), direction l'Agora de M. Spock pour la remise du Prix Planète SF en compagnie d'un jury presque au complet : Lhisbei, Anudar, Cédric Jeanneret, Gromovar, Lorhkan et Xapur. Il ne nous manquait que notre Naufragé volontaire cette année.

mardi 1 novembre 2016

#Utopiales2016 : mes achats !

Qui dit Utopiales dit plus grande librairie SFFF d'Europe !

Avant de vous proposer un article plus complet sur ma journée aux Utopiales, j'ai décidé de vous montrer mes acquisitions !

J'avais triché un peu avant de partir et prévu une liste d'achats, à laquelle je me suis tenue, par un miracle non élucidé à ce jour (quoique).

Je dois dire que la librairie était particulièrement fréquentée pour cette édition du festival, et j'ai eu du mal à trouver des moments de calme pour la visiter. Finalement ça pourrait expliquer que je me sois tenue à mes prévisions d'achat, à cause des embouteillages devant les étals... 

vendredi 28 octobre 2016

Concours des 5 ans du blog : les gagnants et leurs licornes WTF

Pour les 5 ans du blog, je vous ai proposé un concours qui sortait un peu de l'ordinaire, avec un concept un peu plus compliqué que le fait de cocher des cases. Du coup, il y a eu moins de participations que d'habitude, mais toutes ont été, comment dire, euh intéressantes !

Donc le principe était de trouver une image le plus WTF possible de licorne. Je dois avouer que les participants ont fait preuve d'imagination, notamment ceux qui ont carrément réalisé des montages maison :p

Alors attention les yeux, il y a un peu de tout, ça fait mal. Un des participants m'a demandé l'anonymat. Vous comprendrez mouahahaha (cela dit un petit clic droit sur l'image et...) Je vous mets toutes les images, par ordre alphabétique du nom du participant (même l'anonyme). J'annonce les gagnants à la fin !

mardi 25 octobre 2016

C'est pas toujours pratique d'être une créature fantastique : La Licorne de Sibylline et Marie Voyelle

C'est pas toujours pratique d'être une créature fantastique : La Licorne est un album de Sibylline et Marie Voyelle publié chez Des Ronds dans l'O. Dans la même collection, vous trouverez Le Dragon, La Sirène et Le Loup-garou !

Une licorne explique les difficultés qu'elle rencontre au quotidien à cause de la grande corne qu'elle a sur le front, pour jouer au tennis, aller au cinéma, jouer à cache-cache, etc. Un album pour apprendre à dédramatiser la différence, le complexe, la timidité ou la peur.

dimanche 23 octobre 2016

Lune goes to Nantes [Utopiales 2016]

Cette année le festival des Utopiales se déroulera du samedi 29 octobre au jeudi 3 novembre, et abordera le thème Machine(s).

Les machines, cet assemblage qui permet au philosophe comme à l’ouvrier de soulever le monde. Grâce à elles, nous sommes plus forts, nous allons plus loin, plus haut, plus vite. Grâce à elles, nous explorons, nous transformons. Les machines, extraordinaires ou non, servent nos aspirations, nos désirs, nos projets, nos futurs. Mais si une génération grandit et évolue par rapport à la précédente, les machines, en tant que filles de l’humanité, nous dépasseront-elles un jour ? Nous remplaceront-elles ? Pouvons-nous continuer de grandir et d’évoluer si les machines se substituent à nous ?

Je serai uniquement présente le dimanche 30 octobre. Il faut dire que cette journée sera riche en événements !

jeudi 20 octobre 2016

☆ Joyeux 5 ans au blog ! ☆

Happy birthday to the blog, et oui déjà 5 ans que j'écris les chroniques de mes lectures.

Le temps passe et j'ai toujours autant de plaisir à partager !

Cette année, encore une fois, nous pourrons nous croiser aux Utopiales ;-)

Le rituel des chiffres, mais à la louche :

  • 831 billets publiés
  • 85 coups de cœur
  • Laisse tomber livres sur la PAL
  • Oh purée ! livres sur la PALNum
  • Plus de 735 000 pages vues
  • Plus de 5 686 commentaires
  • 519 fans sur Facebook
  • 607 followers sur Twitter

mardi 18 octobre 2016

mercredi 12 octobre 2016

☆ Avec Joie & docilité de Johanna Sinisalo

"J'ai ensuite lu que la pilosité des aisselles et du pubis était un signe visible de maturité sexuelle. Cela avait peut-être aidé les membres des sociétés humaines primitives à savoir si un individu était en âge de s'accoupler. Si on imposait aux éloïs de faire disparaître ces marqueurs, cela signifiait-il que les virilos voulaient en réalité s'accoupler avec des enfants ?" 

Avec Joie & docilité est une dystopie de Johanna Sinisalo publiée chez Actes Sud. Traduit du finnois, ce roman atypique nous plonge dans une société dans laquelle les femmes sont des sous-humaines de par la loi, formatées pour servir l'homme. Autant vous dire qu'il faut avoir le cœur bien accroché !

République eusistocratique de Finlande, 2013. La nation a pris en compte ses erreurs historiques.
La stabilité sociale et la santé publique sont désormais les valeurs prédominantes. Tout ce qui procure du plaisir ou est susceptible de causer une quelconque dépendance est formellement interdit, y compris le café. À une exception près – le sexe. La distribution de sexe – un produit de consommation essentiel à la paix sociale – doit être aussi efficace que possible. À cet effet, le corps scientifique gouvernemental a généré une nouvelle sous-espèce humaine – les éloïs. De type blond, réceptive et soumise, l’éloï est jugée apte pour le marché de l’accouplement et sera vouée à favoriser par tous les moyens le bien-être de son époux. Les morlocks, en revanche, éléments de la population féminine jugés trop indépendants et difficilement domesticables, sont une espèce en voie de disparition. Stérilisées dès leur plus jeune âge, elles constituent un réservoir de main-d’oeuvre affectée à des tâches de nature répétitive.
Vanna est née avec les traits d’une éloï mais le caractère d’une morlock et réussit, au prix de mille efforts, à se faire passer pour une éloï. Mais la comédie risque d’être de courte durée, l’intelligence et la curiosité se laissent difficilement dompter…

Je crois qu'Avec Joie & docilité était le livre qu'il me fallait en cette période de fatigue. J'avais des difficultés à lire et voici que je dévore en quelques jours ce thriller dystopique à la couverture Ô combien adaptée et frappante.

dimanche 9 octobre 2016

Creuse la mort de Paul Clément

"Nous !"

Creuse la mort est un roman horrifique auto-édité de Paul Clément. C'est son titre qui m'a intriguée.

Mise au point rapide : je ne suis habituellement pas fan de l'auto-édition. Entre la quantité d’œuvres et une image (peut-être fausse, mais pas toujours) de mauvaise conception, on est parfois très déçu ! Cependant ce n'est clairement pas le cas ici.  

Creuse la mort tire son épingle du jeu, non seulement par le fait qu'il n'y a quasiment pas de coquilles dans l'epub (peut-être une ? Je ne suis même pas sûre, en tout cas bien moins que chez certains éditeurs professionnels !!) mais aussi par un pitch accrocheur et effrayant :

Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ? Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond. C'est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu'il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l'origine, il est loin de se douter de l'ampleur que les événements vont bientôt prendre. Et s'il creusait sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ? Enfoncez-vous dans l'horreur avec Creuse la Mort. 

jeudi 6 octobre 2016

Vous n'avez pas le temps de lire ? Moi non plus !

Bon, ça n'avance pas beaucoup ces temps-ci !

En effet, il y a eu un changement de rythme professionnel qui fait que je suis FA-TI-GUEE en permanence !!! J'adore lire le soir au chaud dans mon lit et en ce moment, si j'arrive au bout de deux pages, c'est chouette. Et si je me rappelle ce qui s'y est passé le lendemain c'est carrément la fête. Voyez le genre...

Donc je piétine depuis deux semaines sur la pourtant excellente intégrale L'Île des morts de Zelazny chez Mnémos (j'ai lu les trois premières nouvelles et une partie du roman éponyme), j'avance un peu plus dans le flippant Creuse la mort de Paul Clément sur ma liseuse (les titres ne sont pas joyeux maintenant que j'y pense !) et j'écoute quand j'ai le temps Les Premiers nés, dernier tome de la trilogie L'Odyssée du temps de Baxter et Clarke grâce à Audible.

Et vous, ça avance mieux que moi ? Que lisez-vous ?
 

mercredi 28 septembre 2016

☆ Planetary, volume I de Warren Ellis et John Cassaday

Planetary est un comic de Warren Ellis et John Cassaday dont l'intégrale 1 vient de paraître chez Urban Comics dans la collection DC Essentials.

Financée par un homme dont on ignore jusqu'à l'identité, l'organisation spéciale Planetary réunit plusieurs équipes de terrain, dont celle du « Batteur » et des agents Wagner et Snow. Pour le bien de l'humanité, ou par simple curiosité, ces trois archéologues de l'étrange arpentent l'univers dans le but de lever le mystère sur une série de phénomènes paranormaux. Parmi leurs rivaux, un groupe de métahumains leur donne du fil à retordre, déterminé à utiliser les secrets ancestraux du monde pour leurs propres intérêts.

lundi 26 septembre 2016

Des documentaires / essais SFFF dans ma PAL

J'ai 99% de fictions dans ma PAL mais aussi trois ouvrages documentaires. 

Un challenge maintenant bien connu, à savoir SFFF & diversité me pousse à me pencher sur eux, car l'une des catégories qui me restent encore à cocher est "Lire un essai ou un article traitant de science, de science-fiction, de fantasy ou de fantastique".

J'ai donc dans ma PAL :

vendredi 23 septembre 2016

Superposition de David Walton

Superposition est un "thriller quantique" de David Walton, paru chez ActuSF. J'ai été suffisamment intriguée par le titre pour me dire "tant pis je n'y connais rien en physique quantique mais je tente." Et c'est tout à fait accessible en fait !

Ancien chercheur en physique quantique, Jacob Kelley voit son monde basculer le soir où Brian Vanderhall s’invite chez lui et tire sur sa femme pour lui prouver l’existence d’intelligences découvertes au cœur même de la matière. 
Horaire : Mais lorsque Vanderhall est retrouvé assassiné et que la famille de Jacob disparaît, c’est lui que la police met sous les verrous. Emprisonné, il va devoir prouver son innocence au cours d’un procès très médiatique. Heureusement, il peut compter sur une aide précieuse : celle de Jacob Kelley. 
Antihoraire : Mais lorsque Vanderhall est retrouvé assassiné et que la famille de Jacob disparaît, c’est lui que la police essaie de mettre sous les verrous. En cavale, il va devoir mener sa propre enquête pour très vite prouver son innocence. Car au même moment, au tribunal, se joue le destin d’un homme : celui de Jacob Kelley. 
Bienvenue dans un monde où l’impossible devient possible. 

lundi 19 septembre 2016

Phare 23 de Hugh Howey

Phare 23 est le nouveau roman de Hugh Howey publié chez Actes Sud dans la collection Exofictions. Après le succès de la trilogie Silo (mon avis sur les tomes 1, 2 et 3), avec notamment mon coup de cœur pour le second opus (et ma déception pour le dernier), j'étais curieuse de découvrir ce nouveau texte. 

Les gardiens de phare. Pendant des siècles, ils ont assuré la sécurité des bateaux. C’est un boulot solitaire et bien souvent ingrat. Jusqu’à ce que quelque chose se passe. Qu’un bateau soit en détresse. Au XXIIIe siècle, on pratique toujours ce métier, mais dans l’espace. Un réseau de phares guide à travers la Voie lactée des vaisseaux qui voyagent à plusieurs fois la vitesse de la lumière. Ces engins ont été conçus pour être d’une solidité à toute épreuve. Ils ne connaissent jamais d’avaries. En théorie du moins…

Hugh Howey est de retour avec un objet littéraire non identifié, sorte de space-opera inspiré de récit maritime qui aurait presque pu être écrit à l'âge d'or de la SF. Je dois avouer que malgré certaines qualités, c'est une petite déception que ce court roman dont on se demande parfois où il nous emmène.

mercredi 14 septembre 2016

Sous le vent d'acier, Les Enfants de Poséidon tome 2 d'Alastair Reynolds

Sous le vent d'acier est la suite de La Terre bleue de nos souvenirs d'Alastair Reynolds chez Bragelonne. Avec ce second tome, l'auteur nous emmène hors de notre système solaire. Pour éviter les spoilers, vous pouvez lire la chronique du premier tome, un de mes coups de cœur de 2015.

L’une vit sur Terre dans un monde qui change tandis que l’humanité explore de nouveaux modes d’existence.
L’autre est partie dans l’espace lointain enquêter sur l’ultime périple d’Eunice Akinya et sa découverte d’une science physique révolutionnaire. La troisième voyage à bord d’un vaisseau générationnel à des années-lumière de la Terre, vers une planète abritant un fascinant labyrinthe extraterrestre. Toutes trois sont une seule personne : Chiku Akinya, et revêtent une importance capitale pour notre avenir dans l’espace. Et toutes trois sont en grave danger…

dimanche 11 septembre 2016

Tempête solaire, L'Odyssée du temps tome 2 d'Arthur C. Clarke et Stephen Baxter

Tempête solaire est le second tome de la série L'Odyssée du temps d'Arthur C. Clarke et Stephen Baxter, publié en poche chez Milady et en audio chez Hardigan (disponible chez Audible). Attention aux spoilers, référez-vous à la chronique du premier tome si vous voulez découvrir la série.

De retour sur Terre en 2037, Bisesa Dutt est hantée par les souvenirs de son séjour sur Mir, cet étrange monde-mosaïque de régions et d'époques arrachées à l'histoire de l'humanité. Dans quelle intention Mir a-t-il été créé ? Pourquoi Bisesa y a-t-elle été transportée, puis ramenée chez elle ? Ces questions reçoivent un début de réponse terrifiant quand des scientifiques découvrent une anomalie au cœur du soleil. Dans un peu moins de cinq ans, elle provoquera une tempête solaire qui exterminera toute vie sur Terre au milieu d'un déluge de radiations mortelles. S'engage alors une course effrénée contre cette bombe à retardement.
La construction d'un bouclier orbital gigantesque entre la Terre et le soleil est décidée, mais, à l'approche de l'apocalypse annoncée, la coopération entre les peuples de notre monde n'est pas facile. Pendant ce temps, les Premiers-Nés observent... 

Après un premier tome assez décevant, j'ai quand même été assez intriguée pour poursuivre mon écoute, et je dois dire que Tempête solaire m'a bien plus captivée que L’œil du temps, probablement par son côté pré-apo/apo !

jeudi 8 septembre 2016

Gobbledygook, épisode 1 : Le Monde est un endroit froid de Neil Jomunsi

Gobbledygook de Neil Jomunsi est une nouvelle fantastique enregistrée en audio par l'auteur lui-même. Elle est gratuite et disponible ici. C'est l'épisode 1 d'une aventure plus longue, et c'est super chouette !

« Gobbledygook »... Un livre dont on ignore tout, à commencer par l'auteur, mais dont on retrouve la trace à travers l'Histoire entre les mains des plus grands personnages. Ce mystérieux recueil confère à la personne qui le possède des pouvoirs extraordinaires.
2016. Un écrivain raté tombe sur le Gobbledygook lors d'un déménagement. S'agit-il d'un hasard ou d'un coup du sort ? Toujours est-il que le Gobbledygook semble s'être trouvé un nouveau propriétaire.

J'aime beaucoup le travail de Neil Jomunsi : que ce soit l'improbable Jésus contre Hitler, ou encore son excellent recueil 12 échos (achetez ce livre !!!), c'est toujours un plaisir de lire cet auteur. Il a beaucoup d'imagination, a à cœur d'innover et de penser autrement le livre, et cerise sur le gâteau, Lovecraft fait partie de ses influences.

mardi 6 septembre 2016

☆ Impact, tome 3 de la trilogie Dernier meurtre avant la fin du monde de Ben H. Winters

"Je lève les yeux vers le ciel, vers l'incertain soleil gris puis au-delà, en m'imaginant que je peux voir 2011GV1 à son emplacement actuel. Il est proche, maintenant, à un peu plus de trois millions de kilomètres, notre plus proche voisin. Il paraît que pendant les deux dernières nuits on le verra à l’œil nu, une nouvelle étoile, une tête d'épingle en or dans les cieux noirs. Il paraît que juste avant l'impact, le ciel s'illuminera férocement, comme si le soleil explosait, et qu'ensuite nous le sentirons, même de l'autre côté de la Terre nous le sentirons, le monde entier vacillera sous le choc."

Impact est le troisième et dernier tome de la trilogie Dernier meurtre avant la fin du monde de Ben H. Winters, parue chez Super 8 éditions. Pour éviter tout spoiler, vous pouvez consulter la chronique du tome 1 pour lequel j'avais eu un véritable coup de cœur, et du 2 qui m'avait un peu déçue.

Voici la conclusion tant attendue aux aventures du Last policeman, l'ultime enquête d'Hank Palace dans un monde sur le point de finir, percuté de plein fouet dans quelques jours par un astéroïde. C'est le temps qu'il reste à notre flic préféré pour enquêter sur la disparition de sa soeur Nico.

Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d’anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n’est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler, la plus importante peut-être : celle de la disparition de sa sœur Nico, qui semblé liée aux activités d’un énigmatique culte pseudo-survivaliste qui entend encore sauver le monde, envers et contre tout.
L’humanité entre maintenant dans ses derniers soubresauts. En route pour l’Ohio, où l’attend manifestement une révélation tragique, l’inoxydable Hank, accompagné du chien Houdini et de son ami Cortez, découvre à bicyclette ce qui reste de l’Amérique : un monde en ruine et déserté par la technologie, un territoire hostile peuplé de gangs fanatiques, d’immigrants illégaux, de groupuscules religieux… et d’une communauté amish qui pourrait bien l’amener à reconsidérer toute sa perception des choses.

Un dernier tome que j'ai dévoré en 24 heures !

jeudi 1 septembre 2016

♥ Station Eleven d'Emily St John Mandel

"Parce que survivre ne suffit pas." Star Trek Voyager

Station Eleven d'Emily St John Mandel est un des romans de la rentrée littéraire, publié chez Rivages. C'est un puzzle mélangeant post-apo/apo et récit de vie d'un acteur qui étrangement fonctionne plus que bien ! On pense notamment à L’Échange d'Alan Brennert, pour ceux qui l'ont lu, et c'est une très bonne référence.

La civilisation s'est effondrée suite à une pandémie. Une troupe itinérante propose du Shakespeare aux survivants, symbolisant l'espoir et l'humanité. L'existence de plusieurs personnages est liée à celle d'un acteur connu décédé sur scène la veille du cataclysme en jouant Le Roi Lear. Un illustré, Station Eleven, étrangement prémonitoire, se révèle un fil conducteur entre eux.

J'ai eu un coup de cœur pour ce roman dévoré rapidement ! 

samedi 27 août 2016

☆ Dune de Frank Herbert : relecture 15 ans plus tard

Dune de Frank Herbert est un grand classique de la SF, une œuvre mythique que je viens de relire (et d'enfin finir d'ailleurs). Un camarade de classe en DUT Métiers du Livre m'a offert il y a une quinzaine d'années les deux tomes de Dune de chez Pocket (avec la couv' argentée et le découpage "parce que les français n'aiment pas les pavés" haha, maintenant il existe en un seul volume en poche). 

J'avais essayé de le lire mais rien à faire, je n'entrais pas dans cette histoire qui je me le rappelle m'avait semblée trop politique pour m'intéresser. Mais ça c'était avant !

Dans des mondes futurs, Atréides et Harkonnens se disputent l'exploitation de l'épice sur Dune, planète hostile peuplée de Fremens et d'immenses vers attirés par les impulsions des moissonneuses. Alors que les cruels Harkonnens complotent avec l'empereur, Paul Atréides, le fils du duc Leto, semble être le messie attendu par les Fremens.

Bien, enfin, j'ai lu Dune ! En 2014, j'avais lu Hypérion, je rattrape mes classiques ! Comme beaucoup de choses ont déjà été dites, écrites, décortiquées par plein de passionnés de Dune, je ne vais pas m'étendre, mais juste vous parler de mon ressenti. 

jeudi 25 août 2016

☆ L'Homme qui mit fin à l'histoire de Ken Liu

L'Homme qui mit fin à l'histoire est une novella de Ken Liu publié dans la jeune et excellente collection Une Heure-Lumière du Bélial'. Après l'inoubliable Ménagerie de papier, il était impossible de passer à côté de ce texte, finaliste du Hugo en 2012 ! Encore une fois, l'auteur nous propose un récit de science-fiction poignant et instructif.

Futur proche.
Deux scientifiques mettent au point un procédé révolutionnaire permettant de retourner dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée, pour une seule et unique personne, et sans aucune possibilité pour l'observateur d'interférer avec l'objet de son observation. Une révolution qui promet la vérité sur les périodes les plus obscures de l'histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d'État.
Créée en 1932 sous mandat impérial japonais, dirigée par le général Shiro Ishii, l'Unité 731 se livra à l'expérimentation humaine à grande échelle dans la province chinoise du Mandchoukouo, entre 1936 et 1945, provoquant la mort de près d'un demi-million de personnes… L'Unité 731, à peine reconnue par le gouvernement japonais en 2002, passée sous silence par les forces d'occupation américaines pendant des années, est la première cible de cette invention révolutionnaire. La vérité à tout prix. Quitte à mettre fin à l'Histoire.
 
L'Homme qui mit fin à l'histoire est une claque.

lundi 22 août 2016

Lecture, mon amour : #Rébus #Raysday saison 3, gagnez un livre !

En ce Ray's day, autrement dit la fête de la lecture, des lecteurs et des auteurs et aussi des éditeurs (toutes les infos ici !), je vous propose un petit jeu, histoire de vous offrir des livres de ma bibliothèque personnelle.

Ce seront deux poches, que j'enverrai par voie postale aux deux gagnants. Comme il y a 3 livres à deviner, vous pouvez choisir le titre que vous préférez, ou jouer pour deux ou même pour tous.

Cette année j'ai craqué mon slip et vous ai concocté des rébus de toute beauté. Une fois trouvé le titre, vous m'ajoutez obligatoirement l'auteur ! Don't forget !

jeudi 11 août 2016

Images fantômes d'Elizabeth Hand

"A un moment donné, tout finit par changer."

Images fantômes est un roman atypique d'Elizabeth Hand, publié chez Super 8. Annoncé comme un texte inquiétant, il l'est effectivement, mais son rythme en fait une sorte d'OLNI qui ne conviendra pas à tout le monde... Le très peu d'éléments fantastiques pouvant résulter de visions de la narratrice, vous avez plutôt affaire à un mix de thriller et de nature writing !

Photographe punk expérimentale, adepte made in NYC des ambiances morbides et de la déglingue radicale, Cass Neary a connu son quart d’heure de gloire warholien. Ce qui n’était pas prévu, c’est qu’elle y survive. Vingt ans plus tard, c’est une quadragénaire has been ayant gardé de sa folle jeunesse, outre un penchant prononcé pour les paradis artificiels, une profonde et incurable nostalgie. Aussi, quand son vieil ami Phil lui propose d’aller interviewer Aphrodite Kamestos, artiste culte des années 1960 vivant désormais recluse sur une petite île perdue au large du Maine, Cass n’hésite pas très longtemps ; d’autant que Kamestos, dont l’œuvre a inspiré son propre travail, a apparemment demandé à la voir personnellement. Mais le Maine en novembre est un monde en soi : grise, glacée, peuplée de figures inquiétantes, la région baigne dans une atmosphère quasi onirique, et l’esprit embrumé de la visiteuse n’arrange rien à l’affaire.

mardi 9 août 2016

☆ Audience captive d'Ann Warren Griffith

Audience captive est une nouvelle d'Ann Warren Griffith rééditée chez Le Passager clandestin dans la collection Dyschroniques. J'en ai entendu parler chez Efelle, puis l'ai croisé en librairie, et ne me suis pas privée pour 5€ (cela dit c'est 20 mn de lecture, max 30 je pense).

Qu’il fait bon vivre dans l’Amérique des époux Bascom. Maman est à sa place, dans sa belle cuisine, aidée dans ses tâches par des messages publicitaires qui lui disent quand et avec quoi remplir son frigo. Il y a les deux magnifiques enfants de la maisonnée, totalement accros aux jingles délivrés par leur boîte de céréales préférées. Et puis il y a Papa, qui travaille avec tant de fierté pour la Société de Ventriloquie Universelle des Etats-Unis, fleuron de l’Amérique, pourvoyeuse de bonheur et chien de garde du devoir constitutionnel à consommer ; Papa qui déborde d’imagination pour faire acheter ses concitoyens. Et personne ne peut échapper à cette fièvre acheteuse institutionnalisée. Personne, sauf Grand-mère, qui sort de prison, une vraie terroriste qui a refusé de se laisser bouffer par la publicité et qui débarque chez les Bascom. Mais est-elle vraiment décidée cette fois à subir le matraquage que son gendre souhaite lui imposer à elle comme à tout le pays ?

vendredi 5 août 2016

Guide de survie pour le voyageur du temps amateur de Charles Yu (How to live safely in a science-fictional universe)

Guide de survie pour le voyageur du temps amateur est un roman de Charles Yu publié par les éditions Aux Forges de Vulcain. C'est une œuvre décalée, satirique et pleine de questionnements existentiels sur la vie, la famille et le reste. 

Charles Yu est un bras cassé qui répare des machines à voyager dans le temps. L'essentiel de son travail est de sauver des usagers pris dans le passé. Un jour, il se retrouve lui-même piégé et doit demander de l'aide à son père, inventeur frustré qui créa la machine à remonter dans le temps.

Le titre VO du roman est assez évocateur (mais pas hyper sexy à traduire en français) : How to live safely in a science-fictional universe, "Comment survivre dans un univers science-fictionnel". Car s'il y est question de voyage dans le temps, c'est parce que le narrateur, Charles Yu (et oui) vit dans un monde de science-fiction, l'Univers Mineur 31. Vous ne vous étonnerez donc pas quand ce réparateur de machine temporelle ira dépanner L. Skywalker (fils) sur une planète lointaine ou se baladera avec un chien qui n'existe pas, sorti tout droit d'une fiction !

mardi 2 août 2016

♥ Arca de Romain Benassaya

"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie." Arthur C. Clarke

Arca est un space-opera de Romain Benassaya sorti chez Critic en juin. La sublime couverture de François Baranger ainsi qu'une vidéo de Xavier Dollo parlant de l'ouvrage m'ont convaincue de me le procurer et de le dévorer rapidement. Et c'est un coup de cœur !

En 2157, l'Arca, un vaisseau spatial fonctionnant à l'aide d'une technologie incomprise de ses propres concepteurs, s'apprête à franchir le seuil de Jupiter pour rejoindre la Griffe du Lion. Pour Sorany Desvoeux, la scientifique qui a découvert l'étrange combustible du vaisseau, et Frank Fervent, investigateur de bord, commence un voyage mouvementé riche en péripéties. 

22ème siècle, la Terre est fatiguée et surpeuplée. L'humanité l'a compris et on a commencé à terraformer Mars dans la douleur, obligeant les jeunes à un service martien d'un an dont ils ne sont pas sûrs de revenir. Pour y échapper, Sorany, une étudiante en sciences, a  préféré accompagner le docteur Stern pour une mission scientifique sur Encelade, un satellite de Saturne. Elle y découvrira l'Artefact, une étrange matière qui semble à la fois minérale et vivante et va permettre à l'humanité de lancer un vaisseau colonisateur vers une exoplanète, La Griffe du Lion.

Pfiou ! Quel plaisir ! Arca réunit tous les ingrédients d'une lecture estivale réussie : c'est un space-op  avec un vaisseau géant  propulsé par une matière inconnue, financé par une multinationale, filant vers une exoplanète, doublé d'un thriller en huis-clos autour d'une religion émergente aux membres virulents.

mardi 19 juillet 2016

Dans les coulisses du musée de Kate Atkinson

Dans les coulisses du musée est le premier roman de Kate Atkinson, publié chez Le Livre de poche. De cette auteure britannique, j'ai lu le tout dernier roman l'été dernier, Une vie après l'autre. Ayant eu un coup de cœur, je n'avais pourtant pas réussi à le chroniquer, mais Lhisbei l'a très bien fait ici.

Dès l’instant précis de sa conception, une nuit de 1951, la petite Ruby Lennox a commencé à voir, à comprendre, à sentir. En particulier, elle sait qu’on se serait bien passé d’elle…
Et la voilà qui entreprend de nous raconter, avec une lucidité et un humour dévastateurs, son histoire, celle de ses parents, George et Bunty, petits boutiquiers d’York, de ses sœurs, de toute une famille anglaise moyenne – mais assurément pas ordinaire.
Mieux encore : Ruby remonte dans le passé. Si bien qu’à l’Angleterre des années 1950 et 1960 se mêlent les images de tout le XXe siècle.

Kate Atkinson est une auteure qui parle de vies de femmes peu ordinaires. Souvent celles-ci traversent l'Histoire, mais de façon étonnante. Dans Une vie après l'autre, l'héroïne ne cesse de mourir puis de renaître, connaissant de multiples vies (dont elle se rappelle chaque instant). Au fur et à mesure, elle change certaines choses (ou pas) et c'est au final un portrait sensible et humaniste de femme et un voyage dans l'Histoire.

mardi 12 juillet 2016

La Radio de l'été des blogueurs. Ceci est ma chanson, ne vous moquez pas de moi.

J'adore cette chanson. C'est comme ça et pis c'est tout.

Alors c'est ma chanson pour la Radio de l'été des blogueurs, organisée comme tous les ans par Lobobo ! Retrouvez sa page FB et son compte Twitter avec tous les titres choisis par les blogueurs.

Et si vous vous moquez, you should go and love yourself.

Et vous, quelle est votre chanson de l'été ?

Je vous rappelle mes précédentes participations : 2013, 2015

Et puis je tag Choupinette, pour qu'elle nous fasse partager sa chanson de l'été à son tour ! Bisous.

dimanche 10 juillet 2016

L’Écorchée de Donato Carrisi

"Elle se plongeait dans la lecture, et tout le reste, y compris elle-même, cessait d'exister."

L’Écorchée de Donato Carrisi est un thriller faisant suite au Chuchoteur. Je l'ai écouté sur Audible, dans sa version Audiolib, lue par l'excelllllent Antoine Tomé dont j'adore la voix. J'ai lu le Chuchoteur il y a quelques années, un roman que je vous conseille pour frissonner, si vous ne l'avez pas encore lu !

Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. L'enquêtrice excelle dans son domaine. Peut-être parce qu'elle est incapable d'éprouver la moindre émotion. Ou peut-être parce qu'elle-même porte dans sa chair la marque des ténèbres. On a tous ressenti l'envie de s'évanouir dans la nature. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi.

L’Écorchée est un thriller angoissant de Donato Carrisi. Même si pour moi il reste un peu en-dessous du Chuchoteur, c'est bien un roman de qualité et plein de faux semblants. 

mardi 5 juillet 2016

Extinction game de Gary Gibson

Extinction game est un roman de Gary Gibson publié chez L'Atalante. C'est un récit post-apocalyptique qui se déroule dans divers univers parallèles, le tout saupoudré de dystopie. A mon avis c'est LE roman popcorn de l'été !

Dans un univers de mondes parallèles à l’infini, la vie est une denrée fragile et l’humanité plus encore. Toutes les apocalypses sont possibles. Entre l’hiver volcanique, l’astéroïde dévastateur et l’épidémie ultime, qu’elle soit d’origine naturelle ou délibérément provoquée, le choix est sans limites. Telle que racontée par lui-même, ce livre est l’aventure de Jerry Beche, le dernier homme d’une Terre ravagée où il sombrait dans la folie. Il est désormais un éclaireur des mondes éteints. Avec ses compagnons, tous survivants d’autres Terres agonisantes, il explore les ruines des civilisations disparues pour le compte d’une mystérieuse « Autorité » qui les tient sous son joug. Par quels moyens ? Dans quel but ? Les éclaireurs l’ignorent. Mais ils cachent eux aussi à Jerry des vérités insupportables. Et des accidents inexplicables ne viennent-ils pas gangréner leurs missions ? Le voile devra se lever s’il faut continuer de vivre.

Sortez le popcorn !! Voici un roman qui va ravir les fans de post-apo et de mondes parallèles comme moi.

Pages vues