mardi 24 novembre 2015

♥ Zaï zaï zaï zaï : un road movie de Fabcaro

Tout a commencé quand deux collègues m'ont montré cette BD : Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro aux éditions 6 pieds sous terre. "-Tu l'as lu ? -Non ! C'est bien ?" Et là elles se mettent à se marrer comme des bossues en me parlant de menace au poireau, de discussion déplacée à propos d'une bouteille de Perrier, de chien empaillé... Puis plus sérieuses, elles me racontent le pitch : un auteur de BD se rend compte à la caisse d'un supermarché qu'il a oublié sa carte de fidélité. Pas de chance pour lui, c'est un crime dans ce monde ! C'est le début d'une cavale pour celui qui vient de devenir l'ennemi public n°1, alors qu'il n'avait déjà pas de chance puisqu'il est auteur de BD. Welcome to la dystopie absurde de l'année, un bijou !

Un auteur de bande dessinée, alors qu'il fait ses courses, réalise qu'il n'a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l'auteur le menace et parvient à s'enfuir. La police est alertée, s'engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles. Assez vite les médias s'emparent de l'affaire et le pays est en émoi. L'histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d'engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l'auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l'ensemble de la société.

Laissez tout tomber, voici la BD qu'il faut lire ! Vous aimez rire, vous avez un grand sens du second voire du trente-sixième degré ? Ce livre est pour vous. Court, rythmé, bourré d'humour, c'est juste un enchantement ! La plume de Fabcaro est acérée, croyez-moi.

La BD est construite en une succession de sketches qui mis bout à bout forment l'histoire de la cavale la plus drôle et absurde du monde. Absurde mais pleine de bon sens et de vérités. Fabcaro dénonce, entre autres, le racisme, la bobo attitude, la société de consommation, les amours d'enfance, les experts à la télé, l'agriculture bio et les voitures Renault...


Cette critique de notre société contemporaine est jouissive. Le dessin, très sobre, s'oppose de façon comique aux propos de l'auteur et renforce l'humour de façon indéniable. Je crois que tout ce qu'on pourrait reprocher à cette BD, c'est d'être beaucoup trop courte !


Parlons juste de la Renault une minute. J'ai une longue culture de "Pars en Renault, rentre à vélo", ce qui fait que cette planche m'a fait hurler de rire (oui ben désolée !) :
 

Pour résumer, Zaï zaï zaï zaï : un road movie de Fabcaro, publié chez les éditions 6 pieds sous terre est un bijou d'humour absurde. L'auteur nous livre une cavale dystopique, qu'il construit en une succession de sketches hilarants. Il y dénonce les travers de notre société grâce à son second degré impayable. Une lecture "feel good" multi-primée, à ne pas manquer, à s'offrir et à offrir sans modération ! (Épuisée en librairie grâce à son succès, elle sera re-disponible en fin de semaine, dixit l'éditeur)


A reçu les Prix : - Ouest-France/Quai des Bulles 2015 - Landerneau BD "Coup de cœur" 2015 - Album d'Or au 26e Festival de Brignais.

2ème lecture dans le cadre
du challenge Dystopie de Valunivers

Zaï zaï zaï zaï : un road movie 
de Fabcaro 
Éditions 6 pieds sous terre / collection Monotrème - Mai 2015
72 pages
Papier : 13€

5 commentaires:

  1. Une très bonne BD en effet !
    Il m'a manqué un tout petit truc pour aller jusqu'à dire que c'est un "coup de coeur", peut-être un peu de consistance, mais je ne boude pas mon plaisir et j'y ai vraiment passé un bon moment, avec de vrais éclats de rire. =D

    RépondreSupprimer
  2. Ah ca me donne bien envie de la lire cette BD !
    Tu parles de 2ème chronique, mais je n'ai pas vu passer la 1ère ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas cette BD, mais elle a l'air géniale! Je note, merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer

Pages vues